pourquoi je ne propose pas d’activités manuelles

J’ai hésité avant d’écrire ce post, mais j’avais envie de vous livrer ma façon de voir les choses à propos des activités manuelles et du bricolage. J’ai conscience d’être complètement à contre courant de ce que l’on peut voir sur les réseaux sociaux. Cependant je pense que cela peut rassurer d’autres mamans qui ont la même opinion que moi.

Pinterest, Instagram, Facebook, etc. fourmillent d’idées d’activités manuelles à proposer à nos enfants. On y voit de tout, mais ce qui me saute souvent aux yeux c’est l’attente que l’adulte peut avoir vis à vis de l’enfant. Arrêtons-nous un instant et réfléchissons à ce que cela apporte réellement à l’enfant. En quoi ces activités contraintes peuvent développer la créativité de nos enfants ?

Ces petits bricolages (source : pinterest) constituent une activité artistique pensée par l’adulte. C’est l’adulte qui choisit le matériel, les couleurs, la disposition, le résultat final. L’enfant doit suivre les consignes de l’adulte et respecter l’ordre des étapes. Je vous invite à aller regarder la page Facebook de Craptivities qui recense les « pires » activités.

Certes, elles peuvent être intéressantes pour que les enfants suivent des consignes précises. Mais je pense personnellement que les enfants ont déjà beaucoup (trop ?) d’occasions de suivre des consignes dans leurs journées. Il y a déjà tellement de domaines dans lesquels il faut suivre les règles pour obtenir un résultat conforme : le sport, les jeux de société, les recettes de cuisine, les constructions de Lego… Mon avis est que les activités manuelles ne devraient pas faire partie de ces domaines.

Que l’on ne se méprenne pas, je respecte complètement le choix des parents qui font ce genre de propositions. Mais j’entends aussi les parents qui parfois culpabilisent de ne pas avoir les ressources en temps ou en argent pour préparer ce type d’activités. Et je pense qu’il n’est pas forcément nécessaire de passer des heures à penser une activité (avec la pression qu’il peut en découler) pour que nos enfants s’amusent.

Si l’on veut développer la créativité de son enfant, il me semble préférable de ne pas imposer de limites, de consignes, de contraintes ou d’attentes de résultats. Un enfant n’a pas besoin de modèle dans ce domaine pour laisser exprimer son imagination. Pour ma part, je préfère laisser du matériel à disposition, et permettre à Aurèle de l’utiliser de façon ouverte. Il a donc :

  • du matériel artistique (voir cet article) : de la peinture, des crayons, des carnets, des autocollants…
  • des trésors de la nature, glanés au gré de nos promenades
  • des jeux ouverts : Grimm’s, blocs sensoriels…
  • du matériel de modelage : pâte à modelage, ustensiles, argile
  • des figurines : animaux Holztiger et playmobils
  • des playsilks

Je vais aussi commencer à lui proposer des « invitations » à la manière de la pédagogie Reggio. Une invitation est en lien avec les intérêts du moment de l’enfant, ou de la saison, et s’intègre à son espace de jeu ainsi qu’aux jouets qu’il a déjà. L’enfant s’en saisit s’il veut, et fait ce qu’il veut des objets présents. C’est vraiment laissé à la libre imagination de l’enfant, sans regard jugeant de l’adulte.

crédits photos : Barley&Birch/Merci Montessori/Minuscule Infini/Planting Peas

A la maison, il n’y aura pas d’abonnement à des kits de travaux manuels, ou d’activités imposées autour d’un thème précis (saisons, fêtes). Encore une fois, je respecte complètement les parents ou les enseignants qui le font. Ce n’est juste pas ma façon de voir les choses ou de permettre à Aurèle de développer sa créativité.

Alors bien sûr quand Aurèle s’intéressera à la broderie, au tissage ou au tricot, je lui montrerai quelques techniques. Mais seulement si l’apprentissage de ces techniques est une demande de sa part. S’il préfère explorer seul et inventer ses propres techniques, je le laisserai faire.

Chez nous, finalement, la limite entre jeu et art est quasi imperceptible.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Dans quelle approche vous retrouvez-vous ?

N’oubliez pas de télécharger gratuitement mon guide slow parenting : 30 pages pour ralentir le rythme à la maison !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 thoughts on “pourquoi je ne propose pas d’activités manuelles

  1. Je partage cette approche de proposer du matériel et de laisser faire (en accompagnant si besoin).
    Cependant mes enfants ont assez vite demandé « des activités ».
    Alors on s’inspire de livres ou d’internet et on fait à notre sauce, avec ce qu’on a aussi, l’idée étant toujours de prendre du plaisir plutôt que d’atteindre un résultat.
    Et j’encourage mon fils à créer à sa façon, lui qui aimerait reproduire des modèles à la couleur près 😉

  2. Je suis mille fois d’accord! Mon fils est encore petits pour tout ces « bricolages » (22 mois) mais quand je vous ce genre de chose sur ma page FB je me pose qu’une question : qui a pris le plus de plaisir à faire ça? Je suis sûre que c’est presque toujours l’adulte.

  3. Bonjour !
    Je découvre ton blog avec beaucoup d’intérêt 🙂 Il est vraiment chouette !
    Je partage en partie ton point de vue (j’ai toujours tendance à couper la poire en deux moi :p), je laisse ma fille complètement libre dans la création artistique et musicale, et il y a des temps de créations guidés, mais je considère vraiment que ce sont deux activités avec deux « buts » différents 🙂
    Voilà !
    Bonne journée et merci pour cet article !

  4. ici nous faisons les deux… Mr tipou a un petit coin créatif en autonomie qu’il apprécie beaucoup et de temps en temps je lui propose une activité sur un thème souvent par rapport à un livre qui l’intéresse sur le moment.
    Au début je partais avec une idée bien précise de ce que je voulais…. mais c’est vrai que ce n’est pas forcement ce que lui veut alors depuis quelques temps j’ai commencé a modifier ma façon de voir les choses maintenant quand nous faisons une  » activité manuelle » je lui propose un matériel de base ou souvent je choisis une technique et ou une couleur et une fois qu’il a fini de s’intéresser ou d’explorer c’est moi qui prend le temps de bricoler un petit quelque chose avec… et je crois qu’il aime découvrir les petits objets fait avec ses peintures ou collage.
    Et des fois je part sur une idée et il fait carrément autre chose comme aujourd’hui et je le laisse faire vu qu’il y prend plaisir… ce qui m’a rappelé cet article que j’avais vu passer sur instagram mais que je n’avais pas prit le temps de lire… du coup merci pour cet article qui pousse à la réflexion.

    1. bonjour Anne Sophie! Je pense que tant que ça vous convient à tous les 2 c’est parfait. C’est parfois difficile de ne pas projeter ses propres envies sur ses enfants, et c’est d’ailleurs valable pour tout et pas seulement les activités manuelles. J’essaie d’y travailler au quotidien. Et le lâcher prise… 🙂
      Bonne journée!