pourquoi je voyage seule avec mon fils

Actuellement en Suède, je reçois quelques messages de mamans qui me demandent pourquoi je voyage seule avec Aurèle, 2 ans. Elles me disent que je suis courageuse, qu’elles n’oseraient pas, que cela doit demander beaucoup d’organisation. Je voulais donc vous parler un peu de mes choix et des raisons qui me poussent à partir seule en vacances avec mon fils.

Vous le savez peut être, nous sommes une famille « recomposée » (même si je déteste le mot !). Mon chéri a 2 filles d’une première union, A. 11 ans et I. 10 ans. Elles sont avec nous à la maison une semaine sur 2, l’autre semaine chez leur maman qui habite la ville voisine. Cette proximité est indispensable puisque les écoles des filles sont dans notre ville et qu’elles ne pourraient bien sûr avoir 2 écoles différentes. Mon chéri est salarié dans une grande entreprise. Il a suffisamment de congés pour lui permettre de prendre des jours pour s’occuper d’Aurèle quand je travaille à Paris. Mais pas non plus des vacances extensibles et prend donc surtout les vacances scolaires, la semaine où les filles sont avec nous.

Cela signifie que si nous voulons partir ensemble, c’est à 5 et pendant les vacances scolaires. Et par conséquent un budget très important.

De mon côté mon planning est organisé environ 9 mois à l’avance. Je programme des formations et des suivis d’enfants en fonction des périodes où je veux travailler, en anticipant pour gagner suffisamment d’argent pour assumer ma participation aux frais du foyer. Je travaille en moyenne 5 à 8 jours par mois. J’essaie de prendre toutes les vacances scolaires pour profiter des filles et qu’Aurèle soit avec ses sœurs sur ces moments. Mais cela me laisse encore beaucoup de temps avec mon fils.

Depuis que je suis en âge de le faire, j’adore voyager. J’ai surtout parcouru l’Europe : Belgique, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Portugal, Chypre, Hongrie, Pologne,… J’ai eu également l’occasion de partir quelques jours à Saint Peterbourg, à New-York, 10 jours au Cap Vert et 2 semaines en Martinique. A chacun de mes voyages, j’ai appris, pour des raisons différentes. Mais le point commun a été à chaque fois la découverte d’une culture, d’une façon de vivre, de manger, de parler, de se comporter, d’un paysage différent du mien. Je trouve que cela apporte une grande ouverture d’esprit. Et cela fait partie des valeurs que je souhaite transmettre à Aurèle.

Par mon travail je me déplace régulièrement, et depuis l’arrivée d’Aurèle et ma reprise du travail il m’accompagne. Je ne me suis jamais posée la question. Je ne pourrais pas me séparer de lui, de son côté il s’adapte très bien et a maintenant l’habitude du train, des hôtels, gîtes et nouveaux baby sitters. Cela nous permet de découvrir de nouvelles régions, car nous prolongeons un peu notre séjour au delà de la fin de ma mission. Nous avons fait le tour de France plusieurs fois en presque 2 ans : Lille, Brest, Rennes, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Nice, Annecy, Lyon, Strasbourg, Nevers, … Notre organisation est rodée. Cela fait peut être aussi partie de notre équilibre, familial et conjugal.

Pour toutes ces raisons (logistique, envie de voyager et habitude des déplacements), il me paraît évident de programmer des petites vacances seule avec Aurèle. En plus des déplacements « professionnels », c’est la 2ème fois que nous partons, après Rome quand il avait 6 mois. Nous avons cette fois ci profité d’un bon plan avec Ryanair (70€ les 2 allers retours, merci Elisa !). Comme d’habitude nous avons ensuite loué des logements par Airbnb. Un petit guide Cartoville et c’est parti.

Si vous hésitez, je vous encourage grandement à partir avec votre/vos enfants ! Personnellement cela m’apporte aussi une grande confiance en moi. Hier j’ai géré le métro, bus, navette Paris-Beauvais, avion, navette de nouveau jusqu’à Stockholm, puis métro jusqu’à l’appartement. Je ne connaissais pas tout cela à l’avance, j’ai improvisé mais je ne me suis pas perdue une fois. Seule avec mon fils, rien ne peut m’arriver de mauvais car nous sommes ensemble. Aurèle a été génial tout au long des 9 heures. Et c’est certainement aussi car il ne ressent aucun stress de ma part.

Au delà de cette confiance, c’est bien sûr très agréable de voyager tous les 2. Certes il faut adapter, et je ne fais sans doute pas les mêmes choses que si j’étais seule. J’évite les musées à répétition (je le faisais quand il était tout bébé cependant) car c’est plus difficile pour lui. Nous nous promenons le nez au vent, découvrons la ville, explorons les parcs, faisons quelques petites courses dans les supermarchés locaux, et rentrons nous reposer et jouer. Avant de recommencer le lendemain !

Ce sont toujours des expériences extraordinaires. Je ne fais pas cela pour surstimuler mon fils, juste pour nous apporter des moments agréables, et nous faire découvrir des choses différentes. Il est un compagnon de voyage parfait ! Finalement cela développe son autonomie, son adaptabilité et sa confiance en lui, ce qui toujours une bonne chose !

Et vous, vous voyagez seul(e) avec votre/vos enfants ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 thoughts on “pourquoi je voyage seule avec mon fils