lettre à aurèle – 22 mois

Tu as 22 mois.

Tu cours et tu sautes, toujours en comptant avant « 2, 2 ! »

Tu dis de plus en plus de mots, que je suis souvent la seule à comprendre. Pon pour éponge, lala pour chocolat, lolo pour de l’eau, ou pinpon pour le camion. Tu continues à appeler la plupart des animaux par leur bruit, mais le mot que tu préfères ces jours-ci c’est « non », avec ses variantes « oh non », « ah non », « non non non ».

Tu souris, tu ris, puis tu pleures, tu cries, puis tu ris à nouveau. Ces montagnes russes émotionnelles sont aussi difficiles à gérer pour toi que pour moi, et nous laissent souvent bien fatigués. Mais je sais que des jours meilleurs viendront, et j’essaie de t’accompagner au mieux.

Tu deviens un petit garçon, curieux, vif, avec mille idées à la minute. Tu aimes que les choses soient ordonnées, tu fais à ta manière et prends de plus en plus d’initiatives. Tu gagnes chaque jour en autonomie, et j’essaie de suivre tes envies au maximum.

Chaque jour passé à tes côtés est un bonheur infini, malgré les difficultés ou les doutes. Pouvoir observer ton évolution, le développement de toutes tes capacités, de ta personnalité est le plus beau cadeau que je puisse recevoir, et j’ai conscience de la chance que j’ai.

Nous avons le luxe de prendre le temps, d’aller à ton rythme, de suivre tes envies, de faire ce dont nous avons envie. Je te réveille très rarement le matin, je ne dis quasiment jamais « dépêche toi », « nous allons être en retard », « vite ». Cette vie avec le minimum de contraintes, la plus simple possible, je l’ai choisie pour nous, et je me félicite quotidiennement de ce choix.

Je t’aime mon petit koala.

Ta maman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *